Archives

A bord de Safran, Marc Guillemot s'est élancé de Saint Barth' pour la Transat B to B, le 5 décembre 2011, à 15h (heure française), dans un vent d'est léger d'une douzaine de noeuds. Huit marins solitaires sont partis pour 3 300 milles à travers l'Atlantique, destination Lorient (Morbihan).

Se préparer au Vendée Globe

Safran et sept autres bateaux concurrents, tous candidats au Vendée Globe 2012 - 2013, ont pris le départ de cette Transat B to B : Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), Vincent Riou (PRB), Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec), Mike Golding (Gamesa), Alex Thomson (Hugo Boss), François Gabart (Macif) et Louis Burton (Bureau Vallée). Si Safran et Marc Guillemot sont déjà qualifiés pour le Vendée Globe, il n'en reste pas moins que cette course est un excellent exercice de navigation solo pour se préparer à « l'Everest des mers ». Et qui sera corsé par des conditions météo très difficiles.

Face à la tempête Joachim, les organisateurs de la Transat B to B ont pris la décision de raccourcir le parcours de la course à la « porte de sécurité » entre les Açores et le Portugal, afin de négocier au mieux la tempête qui se profile dans le golfe de Gascogne.

François Gabart (Macif) l'a emporté devant Armel Le Cléac'h et Vincent Riou. A bord de Safran, Marc Guillemot est arrivé 5e derrière le Britannique Mike Golding.

Arrivée de Safran à Lorient

Au terme d'un convoyage tonique, Marc Guillemot a rallié le port de Lorient dans la nuit de samedi 17 à dimanche 18 décembre 2011, deux jours et demi après s'être emparé de la 5e place de la Transat B to B.

Vidéos

Passage de la ligne d'arrivée

 
Safran, 5e à passer la ligne d'arrivée virtuelle, placée par le comité de course à 820 milles de Lorient en raison des conditions météorologiques très difficiles dans le Golfe de Gascogne

 

Communiqués et actualités