Accès rapide »
 

Sailing Team

Marc et Safran

« Nous partageons les mêmes valeurs ». Marc Guillemot a souvent l’occasion de s’exprimer sur les relations qui se sont tissées entre lui, son équipe et son sponsor « pas comme les autres ». Extraits

(c) Christophe Launay/DPPI/Safran
© Christophe Launay/DPPI/Safran

Comment Marc Guillemot a rencontré son nouveau sponsor…
« La première fois que j’ai entendu le nom de ce groupe industriel, Safran, je me suis dis que ça ne pouvait être que bon signe… », raconte en souriant Marc Guillemot. Fin juillet 2005, grâce à Vincent Lauriot Prévost, il entre en relation avec le Groupe qui recherche un skipper pour son projet de sponsoring nautique. « Très vite, j’ai senti que nous avions quelque chose à construire ensemble ». Début novembre, il apprend que le groupe Safran serait heureux de travailler avec lui en l’associant au projet. Marc n’a pas hésité une seconde, il a simplement dit : « Super, on y va ! ».

Plus qu’un simple sponsor…
« Au début de mes relations avec Safran, j’étais presque intimidé de travailler avec un si grand groupe. Mais j’ai vite constaté que nous partagions les mêmes valeurs humaines, et cela nous a permis d’établir des relations très privilégiées c’est-à-dire saines, simples et transparentes. Au fil du temps, de plus en plus de collaborateurs du Groupe ont voulu s’impliquer techniquement dans le projet. Il y a beaucoup de gens passionnés chez Safran, comme dans le milieu de la voile : deux mondes de passion qui se rencontrent, ça marche ! En tout cas, pour un skipper, il est extrêmement précieux de pouvoir s’appuyer sur un tel partenaire ! »

… Safran est un vrai partenaire
« Mon sponsor joue le rôle de locomotive pour faire évoluer et améliorer le bateau. Habituellement, ce sont les skippers qui le font, alors que moi, je ne suis pas le seul à avoir envie d’optimiser mon voilier. Je bénéficie de nombreux transferts de technologie importants venant du Groupe. C’est un vrai partenaire qui se différencie par sa culture d’ingénierie et sa forte implication technologique dans le projet. »

(c) Jean-Marie Liot/DPPI/Safran
© Jean-Marie Liot/DPPI/Safran

Pour Marc, ce partenariat entre un skipper et son sponsor est unique.
« Les techniques aéronautiques sont souvent proches des besoins que nous avons sur les bateaux. Cela nous a été très précieux, c’était même un rêve d’accéder à toutes ces compétences… ».

Pendant le Vendée Globe, Marc Guillemot était en contact permanent avec son sponsor, aussi bien sur le plan humain que technique. « Mon sponsor n’était pas là pour me mettre la pression mais pour me soutenir et parfois me remonter le moral quand j’en avais besoin. Pendant ces trois mois, j’ai reçu énormément de messages d’encouragement des salariés du Groupe. Ça, c’est particulièrement gratifiant ».

C’est d’ailleurs bien avant la fin de l’épreuve que la direction générale, sensible à la réussite du projet et aux qualités de courage, d’humanité et d’engagement de son skipper - valeurs chères au Groupe - lui a annoncé sa décision de poursuivre l’aventure à ses côtés.